C’est un produit que je connais de loin, pour ne pas dire de trèèès loin. C’est pourquoi aujourd’hui je m’y intéresse car je sais que tôt ou tard il sera dans mes placards.

Vous êtes plutôt jetables ou lavables ? Si je comprends bien, la couche jetable a l’avantage d’être très pratique.  Mais n’avons-nous pas un défi à relever pour préserver notre planète en réduisant le nombre de nos déchets ?

Certaines d’entres vous sont 0 déchet et d’autres n’appliquent aucun geste écolo. Quoi qu’il en soit, je ne suis pas là pour juger ou conseiller les bonnes pratiques. Chaque maman a sa façon d’élever son enfant et c’est tout à fait respectable.

Pour ma part, mon intérêt va pour les couches écologiques car je souhaite baisser mon impact environnemental (on y croit) et si comme moi cette démarche écologique vous intéresse, je vous souhaite une bonne lecture ! 

Je viens d’apprendre via le site internet de Consoglobe que les couches représentent 40% des déchets ménagers dans un foyer avec un bébé âgé de moins de deux ans, qu’elles seraient incinérées et mettraient entre 400 à 500 ans pour se décomposer. Alors là, bravo la pollution !

Ces chiffres me surprennent et me motivent. De plus, la composition polluante de ces couches jetables est hallucinante :

Ok, j’arrête de vous plomber le moral et vous présente plutôt trois marques de couches dont deux Made in France. Une marque de couche lavable, Hamac, et deux marques de couches jetables, Lillydoo et Joone.

Avant de vous parler de la marque, je vous invite à regarder cette publicitéKitch, décalée, sans chichi et pleine de bonne humeur, j’aime déjà leur com mais qu’en est-il du produit ?

Hamac est une marque française créée en 2009. La production est française avec deux labels à ne pas négliger : Okeo Tex 100 classe 1 qui certifie l’absence de composant chimique et Origine France Garantie qui garantit la confection en France. Hamac est présente dans plus de 50 crèches au quotidien et cela depuis plus de 6 ans. 

La couche est colorée et simple à mettre à votre bébé. Une fois que la couche est utilisée, il suffit de jeter le voile, le reste va à la machine. Cela a l’air simple finalement… Le premier prix est de 35,50 €, cela inclut : la couche classique (29€) avec 80 voiles de protection (6,50€) et la livraison (6,90€). Bon à savoir : votre couche a une durée de vie assez longue donc vous pourrez la réutilisez pour votre deuxième enfant (bon investissement !).

Start-up allemande créée en 2016 par une sage femme, Lillydoo s’est focalisée sur la composition des couches également sans composants chimiques avec la certification Okeo Tex 100 classe 1. 

En revanche, petit bémol celles-ci sont jetables. Sur leur site, la marque indique que l’une de ses forces est la livraison à tout moment. Le petit plus de ces couches à mon sens est leurs imprimés que l’on peut choisir. L’abonnement est de 54€ par mois et le nombre varie entre 126 et 246 couches selon le poids du bébé. 

 

Cette marque française, créée par l’ex-créatrice de Mommyville, a une offre similaire à celles de Lillydoo, c’est à dire des couches écologiques et une livraison à domicile. Ce qui me plait chez Joone ce sont leurs très beaux imprimés mais aussi la transparence de cette marque. 

En effet, sur le site internet nous pouvons avoir accès aux coûts de production et aux compositions des couches. Des informations non négligeables et appréciables. Une sincérité qui devrait être appliquée par toutes les marques, n’est-ce pas ? 

Cette marque propose ses couches aussi sous forme d’abonnement (ils ont trouvé la bonne méthode pour fidéliser les parents, c’est malin). L’abonnement est de 64,90€ et le nombre de couches varie entre 120 à 192 selon la taille choisie.

J’ai lu quelques commentaires en ligne. Certaines mamans conseillent d’alterner lavable (la journée) et jetable (le soir). Les jetables sont selon elles plus absorbantes donc plus efficaces la nuit. 

Alors qu’en pensez-vous ? Certes ces couches sont plus chères que celles que l’on retrouve au supermarché mais le prix est justifié je trouve.

Je vous conseille de tester et n’hésitez pas à me tenir au courant !

Bises,

Louise

Laisser un commentaire