Nous avons presque toutes eu un doudou pendant notre enfance et nous reproduisons ce schéma avec nos enfants en leur offrant cette petite peluche ou ce lange tout doux dès leurs premiers mois.

Ce doudou est leur réconfort et leur confident. Présent dans leurs petites vies et pendant de nombreuses années, il partage la vie de l’enfant et répare de nombreux chagrins. Depuis peu, le doudou tout doux se transforme en un outil réservé au départ aux adultes : le smartphone ou la tablette. 

Les parents ont remarqué que ces deux technologies étaient de bons moyens pour les distraire ou les tranquilliser. Alors, on voit partout des enfants jouant à des jeux pédagogiques sur tablette, écoutant des comptines sur leur téléphone mobile et regardant des dessins animés avant de dormir.

Plus de bruit, ils ne bougent plus, les enfants sont captivés par la musique et les images. Ils ne se lassent pas de regarder ce petit écran. Ces moments de répit sont très appréciés par les parents mais en fait ils sont très nocifs pour le développement de l’enfant. 

Après avoir vu il y a quelques jours l’émission « Envoyé spécial : accros aux écrans », je me suis dit que je devais absolument vous en parler. Si vous ne l’avez pas vu et si vous faites partie de ces parents qui prêtent leur téléphone à leurs enfants, il est important de connaître quelques informations importantes à ce sujet.     

Un enfant devant un écran ne bouge pas, ne se fatigue pas de voir des images (contrairement à un jeu). Il peut y passer des heures et les marques font tout pour captiver son attention pendant des heures. Je vous donne un exemple cité dans l’émission :

Si vous avez un enfant qui joue un jeu interactif et qu’il gagne, l’apparition d’un bonhomme très joyeux avec une musique peut apparaître. C’est ce moment précis qui va stimuler l’enfant à rester sur ce jeu, l’enfant va vouloir rejouer pour redécouvrir ce moment de joie et d’excitation.

Les écrans/jeux produisent chez nous (parent/enfant) une sécrétion de dopamine, molécule qui, entre autres, nous motive à rester collé au téléphone.

Voici une description simple donnée sur le site dopamine.fr : 

la dopamine est la molécule qui se cache derrière nos ressentiments, nos sensations, nos désirs et nos comportements. Vous ressentez du plaisir en écoutant de la musique, en faisant du shopping ? C’est la dopamine qui vous procure ce plaisir. Vous vous sentez très motivée, vous êtes de bonne humeur, ou vous êtes addict à quelque chose ? C’est encore la dopamine qui en est la responsable.

Cette molécule alimente en effet le circuit de la récompense dans notre cerveau. Cette envie de rester sur l’application/le jeu/la comptine serait donc le résultat d’études réalisées en amont par les marques pour augmenter notre dopamine.

C’est donc normal que votre enfant aime le téléphone et les jeux enfantins. Merci « Envoyé spécial » pour nous dévoiler cette réalité cachée !  

Mais maintenant, comment savoir si votre enfant est trop sur votre téléphone ? Il suffit de voir comment il réagit quand vous lui enlevez le téléphone des mains. S’il est agressif et impulsif, cela n’est pas bon signe.

Un enfant « addict » aux écrans est un enfant qui se renferme sur lui même, ne parle pas, s’isole, n’interagit pas avec les autres. Cela serait dû au fait que la circulation des fluides dans son cerveau est altérée (défaut de connexion cérébrale). Ces symptômes (préparez-vous) seraient proches de l’autisme et de la bipolarité.

Selon le Dr Anne Lise Ducanda, il faut lui enlever cette mauvaise habitude progressivement au fil des jours (une sorte de sevrage). 

Elle explique que le nombre d’enfants « addicts » aux écrans ne cesse d’augmenter. Pour lutter contre ce phénomène, elle a créé avec d’autres professionnels de l’enfance un collectif appelé « Collectif Surexposition Ecrans : COSE ». Leur objectif est de faire reconnaître la surexposition aux écrans des enfants comme un enjeu majeur de santé publique. 

Si vos enfants sont collés aux écrans, je vous invite à suivre mes conseils ci-dessous: 

  • Donner des heures fixes et limiter le temps d’utilisation de la tablette ou du téléphone.
  • Coller l’affiche des 4 pas dans un endroit de la maison.
  • Profiter des moments en famille pour sortir tous ensemble vous promenez. La nature augmente l’intelligence émotionnelle des enfants.
  • Proposer d’autres types de jeux.

A très vite, 

Louise

2 replies on “Doudou tout doux ou doudou interactif

  1. Article très intéressant qui je l’espère aidera beaucoup de parents. De notre côté nous n’avons jamais vraiment été pour les écrans mais je reconnais que parfois ils « sauvent un peu les parents. Nous avons donc limité au strict minimum les dessins animés chez nous. Plus d’écran en semaine (peut être quelques minutes le mercredi après-midi) et vraiment très occasionnellement weekend. Ces moments avec écran sont remplacés par des jeux, des puzzles, des dessins, des sorties… Ce n’est pas toujours évident mais petit à petit on y arrive !

    1. Merci Chloé pour ce commentaire positif et pour ce partage d’expérience :).
      Je vous félicite pour ce mode d’éducation. Effectivement ce n’est pas évident de trouver toujours des activités mais vous y arrivez très bien !
      J’espère aussi que cet article éveillera les consciences de certains parents qui laissent leurs enfants trop longtemps sur ces technologies.
      Je vous souhaite un très bel après-midi la plus belle Maman.
      Louise

Laisser un commentaire